2ème article dans L'Union

Football américain Les Rémois s'entendent bien avec les Troyens


Toujours en reconstruction, et à l'instar des cadets, les seniors des Wildcasts sont dans la même équipe que les Pyguargues de Troyes. Ces derniers évoluent dans le championnat casque d'or, deuxième division en football américain.
« Étonnamment, tout se passe bien. Même si on ne se connaissait pas auparavant, on arrive, grâce aux talents individuels, à bien s'entendre sur le terrain. Actuellement, nous sommes dans la poule B, où nous avons enregistré une victoire et une défaite. Et les équipes que nous rencontrons sont essentiellement parisiennes. Elles sont d'un bon niveau. Parmi elles, vous avez des joueurs qui viennent des États-Unis et du Canada », explique Jérémy Mansard, entraîneur.
C'est la première fois que les Rémois, associés à une autre ville, jouent à un aussi haut niveau. « L'idéal serait de pouvoir continuer cette Entente afin de former les futurs joueurs avec lesquels nous pourrons créer une seconde équipe. La moyenne de durée d'expérience de nos joueurs est de cinq ans. Beaucoup ont déjà tutoyé l'élite. Ce qui fait que nous ne sommes jamais perdus dans les duels. On est en totale osmose avec les autres », conclut Jérémy Mansard.

 

 

 

1er article dans L'Union

Football américain / Les Wildcats se reconstruisent

 

Une nouvelle saison commence. Pour les Wildcats, c'est l'occasion de se pencher sur la reconstruction de leurs sections (seniors, juniors, cadets). Jusqu'à l'an dernier, les cadets, eux, jouaient avec les Pygargues de Troyes.
« Pour cette année, le but, et avec le soutien de la Ligue de football américain, est de faire des matches amicaux avec des équipes de Troyes, Meaux et certains clubs de l'est », explique Gilles Prieur, président des Wildcats. A savoir qu'avec les Pygargues, une proposition a été faite aux Rémois, celle de jouer en renfort dans leurs différents groupes (cadets, minimes et juniors.)
Quant aux seniors, « on attend la réponse du directeur technique national de notre fédération pour évoluer avec eux en deuxième division. Nous estimons que ce futur partenariat va relever le niveau de nos joueurs. Car pour la saison 2012-2013, on aimerait évoluer au niveau régional. Autres souhaits, nous aimerions faire connaître nos couleurs, nos actions, qu'on sache qu'il y a du football américain à Reims », insiste Gilles Prieur.